3, avenue de Camoëns - 75116 Paris
01 53 63 89 20

Foire Aux Questions

La pédagogie du Centre

Le centre Laennec est-il une " boite à colles " ?

Non, le centre Laennec n’est pas « une boite à colles » bien qu’il soit considéré par les “nouveaux étudiants” comme une prépa médecine. Il est une association à but non lucratif qui ne centre pas son activité sur une proposition de « colles » pour la réussite de la première année. Il accompagne les étudiants jusqu’à l’internat et propose une formation unifiante des étudiants selon la tradition pédagogique jésuite. Il fonde sa pédagogie sur le développement intellectuel, personnel et spirituel de chaque étudiant.

Le Centre Laennec n’est pas le “pôle santé de Franklin”. C’est une institution indépendante du collège Saint Louis de Gonzague.

Il reste indépendant dans le recrutement des candidats parmi lesquels ceux du collège Saint Louis de Gonzague doivent répondre aux mêmes exigences que les étudiants venant d’autres lycées.

Est-il compatible d’être inscrit à Laennec et dans une autre prépa privée ?

Cela dépend du type de « prépa ». Si celle-ci propose déjà des éléments de la pédagogie du Centre Laennec (sous-colle, accompagnement individuel…), il n’est pas souhaitable de multiplier les lieux de travail et les engagements. Cela serait même contre-productif. Si la prépa se limite à des cours ou des TD et des examens blancs, il n’est pas incompatible d’être inscrit à Laennec en même temps. Toutefois, il est essentiel de réserver de longues plages de travail personnel chaque jour. La réussite est le fruit d’un travail long et lent de maturation des connaissances acquises.

Qu’est-ce que l’accompagnement des étudiants ?

Tous les étudiants sont personnellement accompagnés. Ils apprennent ainsi à évaluer leur propre travail, à mesurer leurs progrès et à analyser tous les paramètres d’une situation pour prendre une décision juste. Ils sont invités à donner le meilleur d’eux-mêmes en partant du point où ils en sont. Cet accompagnement humain est effectué par des personnes formées à cet exercice délicat et subtil. Il ne s’agit pas d’un accompagnement psychologique ou spirituel, même si ces aspects peuvent être abordés lors des entretiens. Plus qu’un coaching visant à la performance, cet accompagnement se veut une aide pour permettre à chaque étudiant de grandir dans la vérité de ce qu’il est afin qu’il puisse à son tour aider les personnes malades qu’il rencontrera. Le postulat de base est la bienveillance et la confiance dans le respect d’une parole librement échangée dans la confidentialité.

Pourquoi n’y a-t-il pas de cours et de support de cours proposés au Centre Laennec ?

Un étudiant en PACES est toujours en manque de temps. Suivre des cours supplémentaires ou lire des supports de cours additionnels à ceux de la faculté ou du tutorat amputent ce temps d’apprentissage.

Y a-t-il des tutorats au Centre Laennec ?

Non, le Centre Laennec ne propose pas de tutorat ni de stage académique de pré-rentrée. En revanche, les étudiants de seconde année encadrent les sous-colles en première année et soutiennent leurs camarades plus jeunes. Le tutorat organisé gratuitement dans chaque faculté de médecine constitue un excellent entrainement qui permet d’évaluer sa méthode de travail au regard du travail personnel accompli. Chaque année, plusieurs étudiants du Centre Laennec s’investissent généreusement au sein de leur faculté pour rendre ce service.

Plus que des connaissances qui seraient délivrées pendant un stage de pré-rentrée, le Centre Laennec propose une session de méthodologie. Elle permet aux futurs étudiants de première année de savoir choisir la stratégie de mémorisation qui correspond le mieux à l’apprentissage de tel ou tel cours .Elle permet aussi de mieux se connaître soi-même, en particulier de travailler sur la confiance en soi et la gestion du stress. Ces outils sont beaucoup que de simples “béquilles” pour bien vivre son année. Ils aident chacun à structurer sa personnalité pour bien vivre son année.

Le tutorat de la faculté est-il compatible avec les propositions du Centre Laennec ?

Oui, non seulement il est compatible, mais le Centre Laennec encourage ses étudiants à y participer régulièrement afin d’évaluer leur méthode de travail.

Travailler en équipe ne risque-t-il pas de me faire perdre des chances de réussite ?

Non, au contraire ! Le groupe de sous-colle permet une vraie émulation, un soutien mutuel très utile à la progression de chacun. En médecine, savoir, c’est savoir expliquer. Et savoir expliquer confirme la maîtrise de ses connaissances.

Réussir ses études

En première année, dois-je arrêter toute activité culturelle, sociale ou sportive ?

Non, la première année n’est pas un tunnel qui impliquerait l’abrutissement par le travail. Toutefois, la charge de travail personnel est extrêmement importante, sans comparaison avec celle requise au lycée. Il n’est donc pas possible de conserver les mêmes activités que que l’année précédente. Cependant, l’équilibre de vie est nécessaire à la réussite. Nous conseillons vivement aux étudiants de faire un peu de sport en semaine et le week-end.

Comment se préparer à la PASS ou LAS ?

La principale difficulté que doit affronter un étudiant en première année consiste à mettre au point très rapidement sa méthode de travail et à trouver son rythme. La meilleure préparation consiste donc en premier lieu à développer sa capacité de travail au lycée, dès la classe de première afin de s’entraîner à la rigueur et la rapidité.

Les Jésuites

Qui sont les Jésuites ?

Les Jésuites sont des religieux, chrétiens catholiques qui ont choisi la vie religieuse à la manière du fondateur de la Compagnie de Jésus, Saint Ignace de Loyola. Ils peuvent être Frères ou Prêtres.

Cet ordre fut fondé en 1540 par Saint Ignace de Loyola et neuf autres compagnons dont Saint François Xavier et Saint Pierre Favre. En France, les Jésuites sont surtout engagés dans le domaine de la formation intellectuelle (Facultés jésuites de philosophie et de théologie du Centre Sèvres à Paris ; revues d’information comme Etudes ou de spiritualité comme Christus…), dans l’accompagnement spirituel (Mouvements chrétiens comme le Mouvement Chrétien des Cadres, Communautés de Vie Chrétienne, Centres spirituels à Lyon, Paris, Arradon…), dans l’éducation (collèges jésuites, écoles de production, centres d’étudiants en médecine…), dans l’apostolat de la jeunesse (Réseau Magis, Mouvement Eucharistique des Jeunes, Inigo…), dans l’apostolat social (Service Jésuite des Réfugiés, Jésuites en monde Populaire, Centre d’Etude et de Recherche en Action Sociale…) et d’autres ministères divers.

Pourquoi il y a-t-il des Jésuites au Centre Laennec ?

Avec les années, la Compagnie de Jésus est dépositaire d’une grande tradition pédagogique. Depuis sa fondation, et bien que ce ne fut pas le motif de sa création, la Compagnie de Jésus a toujours été présente pour soutenir, former et nourrir l’intelligence et la foi des étudiants. Les Centres Laennec de Paris, Lyon et Marseille sont des lieux où la Compagnie de Jésus souhaite former des hommes et des femmes qui seront aux frontières de la société.

Qui sont les Jésuites qui travaillent au centre Laennec ?

Le Père Paramelle, directeur accompagne la moitié des étudiants de première année ainsi que ceux inscrits en cinquième et sixième année. Des jésuite en formation accompagnent aussi des étudiants en seconde année.

La spiritualité jésuite est-elle un élément important pour les Centres Laennec ?

Oui, c’est un point absolument essentiel. La pédagogie mise en œuvre est intimement liée à la spiritualité jésuite : « aider les âmes ». En termes contemporains, cela signifie accueillir un jeune et faire confiance en ses capacités afin de l’aider à donner le meilleur de lui-même tout en respectant son identité et son histoire. Cela s’inscrit dans une dimension à la fois très personnelle par l’accompagnement et collective par le travail et le soutien en groupe.

Le Centre Laennec Paris

Pourquoi le Centre Laennec est-il fermé le dimanche et certains jours fériés ?

La forme physique et morale est indispensable pour pouvoir donner le meilleur de soi-même le jour du concours. Travailler sans s’arrêter ne permet pas d’atteindre cet objectif et peut même donner l’illusion d’un travail efficace. Le repos fait partie de la méthode de travail pour réussir sa première année et l’iECN. Ainsi, le Centre Laennec prône l’éviction du demi-travail. Il conseille définitivement l’abandon du demi-repos.

Inscriptions

Puis-je m’inscrire au Centre Laennec après la première année ?

Oui, le Centre Laennec Paris accueille des étudiants en seconde et troisième année de médecine selon les places disponibles.

Seuls ceux qui souhaitent s'inscrire en PASS peuvent-ils poser leur candidature au Centre Laennec ?

Oui, le Centre Laennec Paris accueille les candidats en PASS. L’expérience révèle que les candidats en LAS ont des profils très différents et sont très peu nombreux au Centre. Ils sont souvent seuls dans la licence qu’ils ont choisie et ne peuvent pas former de groupe de travail. Les programmes et les échéances facultaires étant assez différents de ceux des étudiants en PASS, ils ne tirent pas un grand profit de l’accompagnement proposé par le Centre Laennec.

Y a-t-il une liste d’attente si je ne suis pas pris en première année ?

Non. Toutefois, après avoir reçu une réponse négative, vous pouvez manifester par courrier électronique votre désir de vous inscrire au Centre Laennec. Selon les désistements votre candidature pourrait être reconsidérée si une place se libérait. 

Puis-je avoir un rendez-vous pour présenter mon dossier ?

Oui, mais seulement si je dépose une candidature au Centre Laennec. L’entretien fait partie des étapes nécessaires du processus complet de candidature. Lors de votre demande de candidature en ligne, vous aurez à prendre un RdV au Centre Laennec. Lors de cette rencontre avec des membres de l’équipe pédagogique , vous  serez invité(e) à compléter votre présentation en parlant de vous, de vous activités, de vos motivations pour le métier de médecin et des raisons qui vous invitent à choisir le Centre Laennec… Vous vous présentez à cet entretien non accompagné(e) d’un parent, ami ou ancien de Laennec.

Les candidats qui s’inscrivent pour la seconde fois en  DFGSM2, DFGSM3, ont aussi à se présenter pour un entretien (cf. modalités d’inscription).

Quels sont les critères pour que ma candidature soit retenue ?

Il n’y a pas de grille de réponse pendant l’entretien. Outre le niveau scolaire qui donne une bonne indication sur l’aptitude du candidat à suivre des études difficiles, exigeantes et longues, les accompagnateurs essayent d’évaluer si l’étudiant pourra s’intégrer au Centre Laennec, si la pédagogie que nous proposons lui conviendra et s’il souhaite vraiment s’engager à y venir pour réussir avec d’autres. Le mieux est d’être vous-même et de pouvoir dire clairement et simplement les raisons qui motivent votre intérêt pour les études de médecine et le Centre Laennec.

Le Centre Laennec accueille-t-il des étudiants de toutes les facultés de médecine de Paris ?

Oui, si on se limite à Paris « intra muros ». Pour des raisons géographiques et afin de permettre aux étudiants de venir y travailler si possible tous les jours, le centre accueille exclusivement les étudiants de l’Université de Paris ( anciennement Paris Descartes et Paris Diderot) et de Sorbonne Université (anciennement Paris VI) .

À quoi je m’engage si je m’inscris au Centre ?

On ne vient pas seulement au Centre pour se “donner toutes les chances de réussir mon concours”.

  • En première année, les étudiants qui s’inscrivent au Centre Laennec s’engagent à respecter autant qu’ils le peuvent la charte pédagogique : travail quotidien au Centre, entraide, solidarité et travail en groupe (4h par semaine).
  • En deuxième année, les étudiants accompagnent une sous-colle, rédigent les concours blancs et animent des séances de révision. Ils sont fortement invités à s’investir dans un projet de générosité.
  • En troisième et quatrième année, les étudiants complètent leur formation scientifique par le parcours de formation humaine et éthique tel qu’il est présenté sur ce site. Les conférences d’internat commencent dès la troisième année.

S’inscrire au Centre est une démarche d’engagement.

Est-ce que le Centre est réservé aux étudiants catholiques ou chrétiens ?

Non, le Centre Laennec ne fait aucune discrimination lors des inscriptions. Mais le Centre Laennec, sans faire de prosélytisme et tout en respectant les croyances et engagements de chacun, ne cache pas son identité chrétienne, catholique, jésuite. Tout étudiant inscrit au Centre s’engage à respecter cette tradition spirituelle et la foi de ceux qui la professent.

Puis-je déposer une candidature au Centre Laennec si je suis boursier ?

Oui, le Centre Laennec accueille chaque année des étudiants boursiers. Le montant de leur cotisation dépend de l’échelon de la bourse qui leur est affecté. De faibles moyens financiers ne doivent pas être un obstacle pour l’inscription au Centre Laennec, y compris lors des conférences d’internat dont le montant est à ajouter à la cotisation annuelle. Le Centre Laennec est une association à but non lucratif. Le coût de l’inscription annuelle reste limité au regard des moyens pédagogiques mis à la disposition des étudiants.